top of page

Kinésiologie et acné. : les boutons d'acné ont-ils une histoire à raconter ?

Dernière mise à jour : 16 janv. 2023

Voilà un sujet qui me tient particulièrement à coeur. J'ai souffert d'acné une bonne partie de ma vie et ce n'est pas réellement terminé. Aussi, j'ai dédié mon mémoire de fin de formation à l'étude de ce sujet.


L’acné est la première des maladies de peau qui touche environ 80% des adolescents et 25% des adultes de plus de 25 ans.


L’acné est visible, présente principalement sur le visage, qui est la première chose que chacun présente. Difficile de cacher son visage. Dès lors, l'acné est comme un étendard inscrit sur un visage. Qu’est-ce que cet étendard pourrait dissimuler ?


Impossible d'aboutir à une réponse tranchée évidement. Ce serait trop simpliste. Chacun a une histoire différente.


La kinésiologie nous offre la possibilité de s'interroger sur les symboliques reliées à l'acné et à la peau et d'explorer les différentes pistes émotionnelles.


La peau en général


La peau répond à une double logique :

- Elle définit la frontière entre soi et les autres, comme une séparation entre notre monde intérieur et l’extérieur. Elle nous assure ainsi une forme de protection.

- Organe du toucher par excellence, la peau nous permet aussi d'entrer en contact avec l'extérieur.


Cette dualité de fonction de la peau indique qu'un travail autour des problématiques de peau peut avoir des origines diverses et nécessiter un travail en profondeur.


L'acné en particulier


En présence d’acné, les pores de la peau sont bouchés, la peau s’épaissit. Il n'y a plus d’échange entre le milieu intérieur et le milieu extérieur : plus rien ne rentre et plus rien ne sort.

Symboliquement la peau agit comme une carapace ou une armure, la protection augmente.


- Peut-être s'agit-il de nous barricader de l'intérieur pour ne plus avoir à souffrir ?

- Peut-être qu'en s'épaississant et en fermant ses pores, la peau nous permet de faire face à la vie, de nous adapter ?

- Peut-être que nous avons vécu dans notre vie des épisodes d'insécurité qui expliquent aujourd'hui notre besoin de nous protéger ? Insécurité physique ? matérielle ? affective ?


Par leur côté “repoussant”, les boutons d’acné peuvent aussi symboliser l’image que chacun a de lui-même ou qu’il imagine que les autres ont de lui-même.

Il peut être question de non-appréciation de soi, de dévalorisation, de sensation d’être différent, voire de honte.


Voici autant de pistes à explorer en kinésiologie pour offrir une respiration à votre peau.

Prêt(e) à tenter l'aventure ?




62 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page